Accueil Artistes Musées Galeries Nous contacter
 

 

  Babou Christian  
     
  Dates 1946 - 2005
  Lieu Villeneuve-sur-Lot, Lot-et-Garonne
  Etudes Ecole des Beaux-Arts, Bordeaux
  Courant ...
  Lieu de travail Paris
  1ère exposition Salon de la jeune peinture, Grand Palais, Paris
     
 

Arrivé à Paris en 1971, Christian Babou se lie avec d'autres artistes comme Yvan Messac ou Le Boul'ch, rencontre les critiques Gérald Gassiot-Talabot, Patrick Le Nouëne ou Jean-Louis Pradel.

Dans les années 70, sa première série Résidences de prestige détonna beaucoup. Elle dénonçait l'individualisme et le mauvais goût des programmes immobiliers mis en place dans les banlieues, mais avec une rigueur conceptuelle qui abolissait la distance entre artiste et illustrateur.
A partir de la série Dômes (1976-1979), Christian Babou entreprend une vaste recherche sur et autour de la couleur, sur l'ambiguïté féminin / masculin.

En 1993, les Madones marque le retour provisoire de la représentation humaine, abandonnée depuis près de 20 ans. Ici, la rigueur de la composition est la condition même de la dimension érotique de cette courte série de 9 toiles dans laquelle la sensualité rivalise avec l'élégance.
De 1993 à 1996, les Aficions proposent une reflexion sur la séduction et les couleurs de la corrida.
Les quatre années suivantes seront consacrées aux Turquoises : près de 200 peintures reflétant la dichotomie culturelle entre la Chrétienté et l'Islam au XVème siècle, à partir des églises byzantines devenues mosquées après la prise de Constantinople.

Il entreprend ensuite un vaste cycle de peinture cartographique : les Clusters. A partir de cartes de l'IGN, il évoque encore et toujours les bastides et paysages de l'Agenais. Babou intervient surtout sur la représentation d'un territoire et de son absence, la mémoire de l'évolution des sites, la notion de plan en tant qu'opération. Ce "Paysagisme géographique" s'avoue comme l'esthétisation de la banalité, une rencontre entre l'art et le savoir.

Dans cet entre-deux se révèlent l'unité, la cohérence et la vérité de Christian Babou : avoir su rester, contre vents et marées, définitivement et fondamentalement, un peintre.

Il décède à l'Hôpital de la Poterne des Peupliers, dans le 13ème arr. de Paris, le 7 Mai 2005.

     
  Expositions

2002 - La Vie, au fond, se rit du vrai, C.A.P.C, Bordeaux
1999 - 3 expositions personnelles dans les Balkans
1996 - Bastides et Aficion, Toulouse
1989 - Tendances d'une génération, Villeneuve-sur-Lot
1988 - Présence de l'Art contemporain en France, Galerie Nationale, Prague
1986 - Foire Internationale de l'Art, Bâle
1986 - Impresiones de Paris, Musée d'Art Contemporain, Séville, Grenade et Cadix
1984 - Images Imaginaires de l'Architecture, Centre Pompidou, Paris
1984 - Un aspect de la peinture en France, San Francisco
1982 - Ornements animaliers, FlAC
1972 - Salon des Réalités Nouvelles, Parc Floral, Vincennes

     
  Liens & sources

Le site de Villeneuve sur Lot
Le site officiel de Christian Babou