> Accueil > Artistes > Pierre Beloüin

Pierre Beloüin

Pierre BELOUIN

Pierre Beloüin vit à Paris, Ollioules et Strasbourg. Il est un membre fondateur de la Galerie Glassbox à Paris et du label Optical Sound créé en 1997, suite à la rencontre avec Rainier Lericolais et Olivier Huz.

Cette plateforme d’édition cherche à diffuser des oeuvres sonores réalisées par des artistes plasticiens expérimentant le son ou, à l’inverse, des musiciens s’intéressant aux arts plastiques. Le nom Optical Sound est une référence directe au cinéma, à la piste optique sonore, évoquant les images mentales générées par le son.

«Tout ce que je sais d’important sur l’art de la performance, je l’ai appris de ces deux concerts» a déclaré Mike Kelley, à propos de deux lives, l’un de Sun Ra (1973), l’autre d’Iggy Pop and the Stooges (1974).

Le travail de Pierre Beloüin s’inscrit précisément dans la niche des artistes qui ont tout appris ou presque de l’expérience musicale. Mais ce n’est pas seulement parce que son avatar d’artiste le plus connu est L’homme Orchestre, ni parce qu’il s’occupe depuis 10 ans maintenant du label Optical Sound, ni même parce qu’il est entré dans l’art par la musique, travaillant d’emblée à la frontière du visuel et du sonore, dès ses études à L’École Nationale des Beaux-Arts de Paris. C’est surtout parce que son travail et ses activités sont ancrés dans la culture underground, historiquement liée d’ailleurs à la musique. En connaisseur et fan, il multiplie donc les hommages, à Gysin et Burroughs, au fétichisme 50’s, au psychobilly, à l’érotisme 70’s, à la musique industrielle, et à la cold wave, aux séries B ou à l’univers des freaks.

On pourra citer les très chics et sportives Auston-Healey de Str Crash, l’exotica de L’Homme Orchestre v2, les pin-ups et Milky Woman, sortie tout droit, avec ses attributs, d’un film de Russmeyer ou d’une peinture de Mel Ramos.

Source : FRAC Paca