> Accueil > Artistes > Daniel Buren

Daniel BUREN

Daniel Buren a obtenu son diplôme de l'Ecole Nationale Supérieure des Métiers d'Art, à Paris, en 1960. Il a commencé à travailler avec des tissus à bandes rayées, qu'il appelle "outils visuels", au milieu des années soixante. Il peint ses rayures sur toutes une série de supports dans différents lieux qui ne s'y prêtent pas d'emblée.

En 1967, il est cofondateur du groupe BMTP (Buren-Mosset-Parmentier-Toroni) qui refuse la trace picturale en tant que message subjectif.

Dans les années 70 et 80, il est invité à exposer dans diverses villes d'Europe, d'Amérique et du Japon.

En 1986, il a participé en tant qu'artiste français représentatif à la Biennale de Venise où il s'est vu décerner le "Lion d'Or". La même année, Daniel Buren a achevé une oeuvre marquante pour la cour d'honneur du Palais Royal à Paris, les fameuses colonnes de Buren.

Ces colonnes ont divisé la France en deux. Entre temps, l'artiste d'avant-garde iconoclaste est devenu un artiste officiel. Et l'oeuvre qui repose sur l'idée de bandes ou de rayures alternées se poursuit, d'une extrême invention, et occupe de plus en plus l'espace avec la lumière et avec les couleurs. La palette est devenue un véritable feu d'artifices, entre autres grâce à l'introduction du miroir.

En 1995, l'une de ses œuvres est installée Place des Terreaux, face à l'hôtel de ville de Lyon.

La plupart des oeuvres de Daniel Buren sont éphémères, elles sont prévues pour la disparition.

Photo 1 : Quinconces, Travail Situé, 2007. Galerie Kamel Mennour, Paris.

Photo 2 : Les visages colorés, 2005. Buchmann Galerie, Cologne.

Photo 3 : The Colored Screens, 2007. Bortolami Dayan Gallery, New York.