> Accueil > Artistes > John Cage

John Cage

John CAGE

John Cage était compositeur de musique contemporaine expérimentale, plasticien, philosophe et inspirateur du mouvement Fluxus.

John Cage étudie le piano et la composition avec Schönberg à l'Université de Californie. Il n'adopte pas le dodécaphonisme et développe ses propres procédures expérimentales. Ses premières œuvres pour "piano préparé" ou pour instruments à percussion remontent aux années 1930. Le piano préparé est une des techniques les plus spectaculaires et efficaces de Cage. Il s'agit d’insérer de manière précise entre certaines cordes du piano des objets divers comme des boulons ou des gommes servant à en transformer le son.

Son œuvre la plus célèbre est probablement 4'33, pièce silencieuse pour un interprète pendant laquelle il ne joue pas. Malgré son titre, cette pièce est d'une durée libre, interprétée par un pianiste posant simplement les mains sur le clavier pour entendre les bruits venant du public ou d'alentours dans une invitation à l'écoute. Cette œuvre souligne plus que n'importe quelle autre l'importance qu'accordait John Cage au silence du fait d'une expérience pendant laquelle il s'aperçut que le silence n'existait pas car deux sons persistaient : les battements de son cœur et le son aigu de son système nerveux. Comme le dit Yoko Ono, John Cage « considérait le silence comme une vraie note ».

En 1951, il compose des œuvres comme lmaginary Landscape n° 4 avec 12 appareils de radio et 24 exécutants. Ses interventions en Europe en dans les années 50 suscitent l'intérêt immédiat des avant-gardes musicales qui décèlent une présence inquiétante et une source de réflexions.

L'étrangeté de ses compositions laisse transparaître l'influence du compositeur Erik Satie, qui fut l'auteur de ce qui à l'époque étaient des bizarreries musicales, comme les ésotériques Gnossiennes, ou encore les très épurées et célèbres Gymnopédies. Cherchant à épurer sa musique, il eut la particularité d'écrire ses œuvres sans ponctuation musicale, laissant au pianiste comme seules indications des descriptions d'atmosphère.

Les positions de Cage s'opposent au caractère rationnel de la construction musicale européenne. Le travail de John Cage s'appuie sur la recherche, l'expérimentation de la musique. Il fut lauréat du Prix de Kyoto en 1989.