> Accueil > Artistes > Martin Creed

Martin Creed

Martin CREED

Martin Creed vit et travaille à Londres et à Alicudi en Italie.

L'oeuvre de l'artiste britannique est marquée par l'exploration de la vie quotidienne et de ses manifestations physiques comme les vomissements («Work No. 503» - 2006), la défécation («Work No. 600» - 2006) ou les relations sexuelles («Work No. 715» - 2007).

En 2008, Martin Creed a proposé une œuvre originale à la Tate Britain de Londres. Toutes les 30 secondes, une cinquantaine de coureurs semi-professionnels font faire un sprint à travers les 86 mètres d'une galerie au coeur du musée, le plus vite possible, «comme si leur vie en dépendait».

«Work No.850» de Martin Creed se veut l'expression «la plus pure de la vitalité humaine», selon la Tate Britain. Pour le musée, l'oeuvre «présente la beauté du geste humain dans sa forme la plus pure, une ligne entre deux points répétitive et pourtant variable à l'infini».

Entre chaque départ, une musique s'élève dans la galerie Duveen, et l'espace nécessaire est libéré pour laisser place au coureur suivant. «J'aime courir. Je vois les gens qui courent et moi-même je cours... Courir est le contraire de l'inactivité. Si vous considérez la mort comme l'inactivité complète, alors le mouvement le plus rapide possible est la plus importante manifestation de la vie», a expliqué Martin Creed dans un communiqué.

Cette création pour la Tate s'inscrit dans la lignée de «Work No. 227 Lumière s'allumant et s'éteignant» (2000), présenté dans l'exposition consacrée à l'artiste après sa victoire au Turner Prize en 2001.