> Accueil > Artistes > Colin Cyvoct

Colin CYVOCT

A propos de l’œuvre du sculpteur Jean Isnard, Colin Cyvoct évoque ce qui lui importe vraiment : «Ne pas dissoudre les tensions, les aimer : interrogations, attentes, lieux où se rassemblent les pleins de la vie, matière de la conscience. N’y rien comprendre, entrer dans la présence. Ce qui apparaît glisse ailleurs. Le réel n’a pas de limites. La lumière fait basculer l’œil, saisit la forme. Le regard accroche l’instant où l’extérieur résonne.»

Peintre, plasticien, auteur, il n’a jamais envisagé son activité d’artiste comme une pratique solitaire. Il participe en 1968 à l’atelier d’affiches des Beaux–Arts de Paris, en 1975 et 1976 au Collectif des Plasticiens Anti–Fascistes créé au sein du Salon de la Jeune Peinture, avec entre autres Julio Le Parc, Maurice Matieu et Gérard Fromanger.

1er artiste en résidence dans un hôpital gériatrique, il expose régulièrement tant en France qu’à l’étranger (au total une septantaine d’expositions, dont la moitié de collectives).

Il a été à l’initiative des expositions «Toiles en liberté» sous le métro aérien parisien en 2000, et «Ombres, lumières et Primo Levi» en 2007 au siège de RFF (Réseau Ferré de France) à Paris. Il est également pigiste à la revue «L’oeil».

Oeuvres dans des collections d’entreprise :

Ouvrages :

Participations :