> Accueil > Artistes > Jean Isnard

Jean Isnard

Jean ISNARD

Du virtuel au concret :

Jean Isnard sculpte des formes qui n’existent pas. A partir d’un dessin conçu à l’ordinateur, ses sculptures sont le fruit du procédé industriel de l'extrusion, soit l'expulsion d'un jet continu de matière au travers de matrices.

Ce qui leur donne leur forme couche par couche en trois dimensions, comme une imprimante à jet d’encre reproduit un dessin ligne par ligne en deux dimensions.

La surface unie et colorée de ses sculptures confère un curieux sentiment d’apaisement par le jeu de leurs courbes et la circulation linéaire d'un flux permanent. Extrêmement lisses, ces formes ne masquent pas leurs origines virtuelles, numériques et calculées.

Les lemniscates et les cycloïdes explorent les possibilités de variations à l’infini de la ligne fermée, comme si, en se fermant sur elle-même, la forme avait ouvert un infini.

Une recherche qui crée des formes à partir de l’ordinateur : des formes virtuelles clonées, symétrisées, renvoyant à une certaine dualité ; dualité dansante, des mains qui se lient, des menottes qui se délient, une répétition de deux notes pour chercher une nouvelle symphonie, une nouvelle rythmique pour des entrelacs d’aluminium, de résine…