> Accueil > Artistes > Yves Klein > 1959

yves klein

Yves KLEIN

1959 :

Entre janvier et mai, Yves Klein travaille au chantier de Gelsenkirchen. Il conçoit avec Werner Ruhnau l'idée d'une «architecture de l'air».

Du 21 mars au 3 mai se déroule l'exposition «Vision in Motion - Motion in Vision» à Hessenhuis à Anvers. Les commissaires de l'exposition sont Paul Bury, Daniel Spoerri, Jean Tinguely, Paul Van Hoeydonck. Les autres artistes présents sont Breer, Bury, Mack, Mari, Munari, Uecker, Piene, Rot, Soto. Le jour du vernissage, Yves Klein prononce, dans l'emplacement qui lui est reservé, une phrase inspirée de Bachelard «D'abord il n'y a rien, ensuite il y a un rien profond, puis une profondeur bleue» et propose une zone de sensibilité picturale immatérielle dont il établit le prix à un kilo d'or pur.

Le 14 avril, Yves Klein dépose à l'INPI (Institut national de la propriété industrielle) des projets pour le toit d'air, pour le jet d'eau et de feu et pour le tube lévitant (enveloppes Soleau).

Le 21 mai, il fait son deuxième pélerinage à Cascia. Le 3 juin, l'artiste donne une conférence à la Sorbonne sur «L'évolution de l'art vers l'immatériel», suivie quelques jours après d'une communication de Werner Ruhnau intitulée «Le développement des arts plastiques et de l'architecture vers l'immatérialisation». L'initiative est organisée par l'Ambassade d'Allemagne en collaboration avec Iris Clert.

Le 18 novembre a lieu la 1ère cession d'une Zone de sensibilité picturale immatérielle à Peppino Palazzoli, directeur de la Galleria Blu à Milan. En décembre, Iris Clert fait imprimer les reçus pour la cession des zones de sensibilité picturale immatérielle, dont Yves Klein a réalisé la maquette. Le 7 décembre, ont lieu une cession d'une Zone de sensibilité picturale immatérielle à Jacques Kugel et une autre à Paride Accetti. Le 8 décembre, cession d'une zone à Alain Lemée.

Le 15 décembre, Yves Klein assiste à l'inauguration du nouveau théâtre de Gelsenkirchen. En décembre, il publie "Le Dépassement de la problématique de l'art" aux Editions de Montbliard, La Louvière.