> Accueil > Artistes > Jiri Kovanda

Jiri Kovanda

Jiri KOVANDA

Jiri Kovanda est connu sur la scène artistique Tchèque pour avoir la capacité de passer d'une pratique ou d'une forme à une autre avec une grande facilité.

Autodidacte, il ne sépare pas la vie quotidienne de la pratique artistique, ce qui la rend quasi invisible. Cette invisibilité revendiquée est aussi ce qui fait que beaucoup d'artistes et critiques d'art s'intéressent au travail de Jiri Kovanda.

Ses performances n'apparaissent que lorsque des traces documentaires, - photographies, textes ou films – sont incidemment crées par des témoins imprévus et sont capables de retracer la fragile et parfois imperceptible chronologie de l'action.

Il mis fin à sa pratique de la performance en 1978. À partir de ce moment, son corps, sa personne disparurent des photographies. Il engagea alors un travail sur l'installation, mais selon le même procédé d'invisibilité. Seules des photographies témoignent de l'existence de ces agencements faits d'objets trouvés, de rebus organiques ou de produits alimentaires. Par ce procédé, Kovanda se tient volontairement en retrait d'une conception matérialiste de l'art formalisé en objet pérenne.

Après être passé par le collage et les assemblages puis la peinture, Kovanda suspendra son activité artistique pendant plusieurs années. «Kissing Through Glass» marque le retour de Jirí Kovanda à la performance et à la poursuite du développement de ses idées des années 1970.

Derrière une vitre, il invite les visiteurs à placer leur bouche sur la sienne, pour un baiser factice ou hygiénique où l'intimité du geste se trouve filtrée. Kovanda ne revendique pas de contenu politique dans ces performances.

Source : Frac Lorraine, Metz