Accueil Artistes Musées Galeries Nous contacter
 

 

  Fernand Léger
     
     
  Dates 1881 - 1955
  Lieu de naissance Argentan
  Etudes Ecole des Arts Décoratifs, Paris
     
     
 
Il a dit
"Quand j'ai bâti les constructeurs, je n'ai pas fait une concession plastique. C'est en allant chaque soir à Chevreuse en voiture, sur la route, que cette idée m'a pris... J'ai voulu rendre cela : le contraste entre l'homme et ses inventions, entre l'ouvrier et toute cette architecture métallique, ce fer, ces ferrailles, ces boulons, ces rivets. Les nuages je les ai placés techniquement, mais ils jouent par contraste..."
   
   
   
   
   
   
     
     
Les Constructeurs, 1950
© ADAGP, Paris, 2002
     
     
 

Fernand Léger est né en 1881. Peu studieux, mais bon dessinateur, il travaille tôt, chez un architecte à Caen, comme apprenti. Il s’installe à Paris en 1900 où il est admis à l’Ecole des Arts Décoratifs et refusé à l’Ecole des Beaux Arts. Il considère le Louvre comme son lieu de prédilection, il suit les cours de l’Académie Julian.

Il découvre la peinture de Paul Cézanne en 1907. La Couseuse de 1909 est une des premières peintures cubistes de Léger, très influencée par Cézanne. A partir de 1913, afin de traduire les aspects du monde moderne, il introduit dans son oeuvre la notion de contrastes, clés de voûte de son esthétique.

Les années 20 sont foisonnantes en commandes, créations et rencontres diverses dans différents milieux artistiques comme le cinéma ou le ballet. Fernand Léger découvre aussi la peinture abstraite de Théo Van Doesbourg, Piet Mondrian, et rencontre Le Corbusier. Ceci l’amène à ouvrir un atelier libre, l’Académie Moderne, pour défendre les idées nouvelles.

L’œuvre de Fernand Léger aux débuts des années 30 est très respectée, les grands musées européens, les collectionneurs et les élèves de son atelier participent à sa renommée. Il expose en Autriche, en Allemagne, en Suisse, à Paris, et continue à défendre les idées modernistes dans ses conférences. Sa première grande exposition à lieu à Chicago (Art Institute) et au M.o.M.A à New York la même année 1935.

En 1940, Léger quitte la France pour New York,"le plus formidable spectacle du monde" selon lui.

Fernand Léger adhère au parti communiste français en 1945 et rentre en France. La galerie Louis Carré, à Paris, organise une exposition des travaux américains. A son arrivée en France il retrouve son atelier de la rue Notre-Dame-des-Champs.

Comme avant guerre, il défend par ses conférences les idées nouvelles comme "Le nouveau réalisme en art : l’objet", et collabore à la création de costumes et de décors d'un nouveau spectacle de l’Opéra de Paris.

Il participe à la XXVe biennale de Venise en 1949. Sa femme Jeanne meurt en 1950. Cette année est marquée aussi par un nouveau travail pictural : Les Constructeurs, oeuvre majeure, qui fera l’objet de nombreuses études, esquisses et peintures.

Les oeuvres de la fin de sa vie, sont liées à une certaine joie de vivre. Peu de temps avant sa mort, il achète une propriété, le mas Saint-André au pied du village de Biot. C’est sur cette propriété, que sera construit le musée national Fernand Léger, en 1960, cinq ans après la mort de l’artiste .

Fernand Léger meurt le 17 Août 1955 à Gif-sur-Yvette. Cette même année, il reçoit le Grand prix de la biennale de Sao Paulo au Brésil.

     
  Source & lien Musée national Fernand Léger