> Accueil > Artistes > Robert Longo

Robert Longo

Roberto LONGO

Robert Longo utilise tout d'abord toutes les formes possibles d'expression allant de la peinture, jusqu'aux installations en passant par la vidéo et la sculpture. Il estime appartenir à une "génération qui est arrivée après l'Art conceptuel. L'art était mort." Au travers d'oeuvres mettant en scène la violence, le pouvoir et des monstres guerriers, l'artiste dévoile sa vision noire de la société américaine.

Au début des années 90, Robert Longo décide de supprimer toute image ou représentation afin d'accéder au véritable inconnu. Après avoir réalisé des court-métrages à la fin des années 80, Roberto Longo réalise le film de cyberfiction Johny Mnemonic en 1995. Récemment, il a dénoncé dans son travail l'ambivalence guerrière des jouets pour enfant (Super-héros). Avec les Freud drawings, Robert Longo illustre l'environnement de Freud à Vienne.

Au fond Robert Longo met en scène nos peurs viscérales, celles de l’instinct collectif et celles plus individuelles que connaît tout un chacun, et il emploie les images les plus violentes de notre environnement en contraste avec les plus lénifiantes ou apparemment inoffensives comme les roses ou les visages d’enfants endormis, pour créer les séismes susceptibles d’induire une réaction. Le cerveau humain est capable de pousser très loin ses investigations dans l’exploration des mécanismes naturels jusqu’à savoir les imiter, les transformer, recréer un succédané trompeur de la nature, mais on sait aussi à quel point les limites se franchissent facilement. Ce démiurge qu’est l’homme contemporain a besoin des limites de l’éthique et l’artiste a sa place dans les mécanismes régulateurs des dérives potentielles.