> Accueil > Artistes > Shirin Neshat

Shirin Neshat

Shirin NESHAT

Biographie

1974 - Départ pour les Etats-Unis. Etudes au Dominican College de San Francisco, puis à l’Université de Berkeley où elle suit une formation artistique.

1979 - Révolution islamique menée par l’Ayatollah Khomeiny (1902-1989). La société iranienne tombe sous le joug d’islamistes fondamentalistes. Les libertés sont restreintes, la rigueur morale est imposée et la condition de la femme se dégrade.

1990 - Shirin Neshat retourne sur sa terre natale. Elle est alors particulièrement frappée par l’évolution dramatique de la situation de la femme.

1993 - Neshat commence une série de photographies appelées Unveiling. Pour ces autoportraits, l’artiste porte le tchador et expose seulement les parties d’anatomie (yeux, mains, pieds) que les femmes sont autorisées à montrer au public selon la charia, la Loi islamique. Neshat écrit sur les photos, recouvrant de calligraphies farsi les parties exposées des corps des femmes.

1994 - Dans la série Women of Allah, Neshat s’est photographiée armée et voilée.

1997 - Shirin Neshat passe à la vidéo, tout en continuant conjointement ses créations photographiques.

1998 - Turbulent, sa première installation vidéo majeure met en scène deux projections, face à face. L’une montre un homme entonnant une chanson d’amour mélodieuse devant un public masculin qui l’applaudit lorsque son chant prend fin. Au même moment, l’autre vidéo débute. Une femme voilée apparaît psalmodiant un chant étrange ponctué de gémissement, devant une salle vide.

1999 - Shirin Neshat remporte le Lion d’Or avec Turbulent à la 48ème Biennale de Venise. Elle reçoit également le prix du meilleur projet lors de l’ARCO, le salon international d’art contemporain de Madrid. Elle réalise cette même année deux nouvelles oeuvres : Soliloquy et Rapture. Cette dernière vidéo produite par la Galerie Jérôme de Noirmont se révèle être une réflexion poignante sur la psychologie perturbée et sans racines des exilés. Iranienne expatriée vivant aux Etats- Unis, Neshat conserve cette distance critique qui lui a permis de trouver le pouvoir et la dimension poétique du voile.

2000 - Shirin Neshat est récompensée au Festival International d’Edimbourg en Ecosse, ainsi qu’à la Biennale de Kwang-ju en Corée.

2001 - Avec Passage, film en couleurs, Shirin crée avec le compositeur Philipp Glass une pièce allégorique autour du passage entre la vie, la mort et la renaissance, entre l’ombre et la lumière, entre le monde masculin et féminin.

2002 - Shirin est récompensée par le Centre International de Photographie de New York.

2003 - Shirin Neshat reçoit le « First Annual Risk Takers in the Arts Celebration » remis par la Sundance Institute de New York.

2003/04 - Mahdokht est la première vidéo issue du roman Women without men écrite par l’auteur iranienne Shahrnush Parsipur et évoque l’histoire d’une femme prise dans les tourments du tabou de la sexualité. Le roman de Parsipur, écrit dans un style de réalisme magique, est rédigé en cinq nouvelles, mettant en scène cinq personnages féminins différents dont chacune d’entre elles fait l’objet d’une nouvelle. Le cinquième volet met en scène les quatre femmes qui viennent en rejoindre une cinquième dans un verger à la fois magique et mystérieux.

2005 - Zarin, seconde vidéo issue de Women without men.

2007/08 - Création de Munis et Faezeh, deux nouvelles vidéos correspondant aux 3e et 4e volets de Women without men, tournées au Maroc et co-produites par la Galerie Jérôme de Noirmont et Barbara Gladstone. Parallèlement, création d’une nouvelle série de photographies relatives aux personnages des vidéos. Sortie prévue courant 2008 du long-métrage, toujours issu de Women without men, créé par Shirin Neshat spécifiquement pour le cinéma, en parallèle des 5 vidéos créées pour la scène artistique.

Shirin Neshat vit et travaille actuellement aux Etats-Unis.