> Accueil > Artistes > Chris Ofili

Chris Ofili

Chris OFILI

Chris Ofili est un artiste peintre Anglais et d'origine Nigériane. Cet héritage Africain apparaît d'ailleurs dans la plupart de ses oeuvres.

Il étudia l'Art à Londres à la Chelsea Schoool of Art de 1991 à 1993. Ofili établit sa notoriété grâce aux différentes expositions dans les galeries Saatchi ainsi que les expositions «Sensation» (1997). Chris Ofili a également présenté plusieurs expositions solos en 1990 à la très réputée Serpentine Gallery.

Le 3 décembre 1998, le prestigieux prix Turner est décerné au jeune peintre Britannique qui s'est également rendu célèbre par sa peinture en utilisant les déjections d'éléphant comme matière de base incontournable. C'était la 1ère fois depuis douze ans que ce prix était remporté par un peintre. Chris Ofili s‘est démarqué par son esprit inventif, l'exubérance, l'humour et la richesse technique de son oeuvre. En lui décernant le prix, le jury a également fait allusion à l'originalité et l'utilisation dynamique de couleurs du peintre.

Comme tout membre de la YBA qui se respecte, Chris Ofili fait l'objet d'attaques assez dures. Notamment de la part du maire de New York, Giuliani, pour son oeuvre «The Holy Virgin Mary» exposée au Musée d'Art de Brooklyn en 1999, au terme de la tournée de «Sensation», l'exposition aussi sulfureuse que réussie lancée au Royal Academy of Art par le mécène des YBA, Charles Saatchi. L'oeuvre dont Giulliani a assuré involontairement une promotion mondiale, représentait une femme noire entourée de collages de photos d'organes génitaux tirés de revues pornographiques... et de petites tâches en bouse d'élephant.

En 2003 et 2007, il a été sélectionné pour représenter la Grande-Bretagne à la Biennale de Venise.