> Accueil > Artistes > Pierre & Gilles

Pierre & Gilles

PIERRE & GILLES

Au début des années 70, Gilles passe son diplôme à l’école des Beaux-Arts du Havre, tandis que Pierre étudie la photographie à Genève. En 1974, Gilles correspond pendant un an avec Annette Messager, s’installe à Paris où il fait de la peinture, des collages, collectionne les Photomatons et réalise des illustrations pour les magazines et la publicité. Après l’armée en 1973, Pierre commence à travailler à Paris comme photographe pour les magazines Rock & Folk, Dépêche Mode et Interview.

1976/81 - À l’automne 1976, Pierre et Gilles se rencontrent lors de l’inauguration de la boutique Kenzo à Paris et commencent à vivre ensemble. Leur appartement-atelier se situe rue des Blancs-Manteaux à Paris. Dès 1977, le fait de travailler en collaboration s’impose à eux comme une évidence. Pierre fera les prises de vue et Gilles la peinture, et chacun interviendra sur le travail de l’autre. Leurs images pour le journal Façade les fait connaître au public. Ils photographient Andy Warhol, Salvador Dali, Mick Jagger, Yves Saint Laurent et Iggy Pop. Première série des Grimaces avec leurs amis comme modèles. 1978 marque le début de l’époque du Palace pour lequel ils réalisent des affiches et des cartons d’invitation… En 1979, ils emménagent dans le quartier de la Bastille. Ils font leur premier voyage en Inde. Ils travaillent pour Thierry Mugler, réalisent des pochettes de disques…

1982/85 - La réalisation d’Adam et Ève en 1982 marque un véritable tournant dans leur travail. Ils créent leur première série aux Maldives et au Sri Lanka, les Enfants des voyages. En 1983, première exposition personnelle à la galerie Texbraun à Paris avec les Paradis et les Garçons de Paris. En 1984, ils exposent aux « Ateliers 84 » à l’ARC-musée d’Art Moderne de la ville de Paris. Nombreuses collaborations avec des musiciens ou chanteurs (Etienne Daho, Lio, Amanda Lear et la japonaise Sandii. 1985 : premiers clips avec le groupe Mikado). Exposition au Art Ginza Space de Tokyo.

1986/96 - Exposition des Naufragés et des Pleureuses en 1986 à la Galerie Samia Saouma à Paris. Ils abordent les thèmes religieux et les saints. Ils travaillent avec Tomah, un jeune Laotien qui deviendra leur styliste et assistant pendant 10 ans. 1989 marque le début de leur amitié avec Marc Almond avec qui ils réaliseront une vidéo. Depuis 1990, ils résident et travaillent au Pré-Saint-Gervais. L’atelier et le studio sont à l’image de leur univers, l’accumulation des objets est une source permanente d’inspiration. Ils effectuent de nombreux voyages en Asie. Ils exposent en 1992 au musée d’Art Moderne Diaghilev de Saint-Pétersbourg et à Moscou en 1995. En 1993, ils reçoivent le Grand Prix de Photographie de Paris. En 1994 ils réalisent la série Au bord du Mékong au Laos et Les Boxeurs Thaï à Bangkok. En 1995, ils exposent à la galerie Roslyn Oxley9 à Sidney, réalisent l’affiche du Mardi gras « Gay & Lesbian ». Ils oeuvrent sur les Jolis Voyous et les Plaisirs de la forêt. En 1996, première rétrospective à la Maison Européenne de la Photographie à Paris où ils y conçoivent une scénographie différente selon les thèmes choisis, cette exposition reçoit un grand succès auprès du public. Le catalogue, publié par Taschen, avec des textes de Bernard Marcadé et Dan Cameron devient une référence internationale.

1997/99 - En 1998, le Museo de Bellas Artes de Valence leur consacre une rétrospective, en décembre Douce Violence est leur première exposition à la Galerie Jérôme de Noirmont, Paris. Puis en 1999, ils participent à l’exposition Rosso Vivo au Padiglione d’Arte Moderna de Milan et présentent également une rétrospective de leurs œuvres au Turun Taidemuseo de Turku en Finlande.

2000 - Année riche en événements. Une exposition importante leur est consacrée au sein de l’exposition Appearance à Bologne et ils participent à la grande exposition la Beauté, en Avignon, pour laquelle ils présentent une installation avec les œuvres Radha et Krishna. Puis c’est la consécration lors de leur rétrospective organisée par Dan Cameron au New Museum de New York et au Yerba Buena Center for the Arts de San Francisco où les Américains leur font un triomphe. Ils rencontrent Kenneth Anger et James Bidgood avec lesquels ils entretiennent une grande amitié.

2001/04 - À partir du 9 novembre 2001, Arrache mon cœur est leur seconde exposition personnelle à la Galerie Jérôme de Noirmont. Cette exposition est ensuite présentée au KunstHaus de Vienne en 2002. Fin 2002, publication de « Album Pierre et Gilles », un ouvrage regroupant plus de 540 œuvres. Du 17 janvier au 2 mars 2003, une rétrospective Pierre et Gilles, est organisée au musée du Botanique à Bruxelles. Puis à New York, exposition Pierre et Gilles à la Robert Miller Gallery du 14 mai au 28 juin 2003. En 2004, Pierre et Gilles présentent leur première rétrospective en Asie : Beautiful Dragon est d’abord présentée au Seoul Museum of Art (Corée) puis au Singapore Art Museum (Singapour). Du 24 septembre au 20 novembre, nouvelle exposition personnelle à la Galerie Jérôme de Noirmont, Le Grand Amour.

2005/07 - Du 26 septembre au 15 novembre, importante exposition Rétrospective de Pierre et Gilles présentée pour l’ouverture du Musée d'Art Contemporain de Shanghai (MOCA). L’œuvre Capitaine Nemo est présentée sous le commissariat d’Eric Troncy pendant l’exposition La Force de l’Art, grande exposition de la scène artistique en France, organisée au Grand Palais à Paris du 10 mai au 25 juin 2006. Exposition personnelle à la Galerie Jérôme de Noirmont, du 10 novembre 2006 au 10 janvier 2007. En janvier 2007, le Musée d’Orsay invite Pierre et Gilles à exposer une nouvelle œuvre créée dans le cadre des Correspondances Musée d’Orsay/Art Contemporain. Rétrospective de Pierre et Gilles de mars à mai 2007, à la Moscow House of Photography, Le Manège à Moscou puis au Musée Russe à Saint Petersbourg. Grande Rétrospective du 2 juillet au 23 septembre 2007 à la Galerie Nationale du Jeu de Paume à Paris, célébrant leurs 30 années de vie et collaboration communes. Publication d'un catalogue.