> Accueil > Artistes > Arunlf Rainer

Arunlf Rainer

Arnulf RAINER

Arnulf Rainer est l'un des maîtres de l'avant-garde autrichienne, avec Hermann Nitsch et Günter Brus. Peu exposé en France (en 1984 au Centre Pompidou et en 2004 à Nice), malgré une renommée internationale, il s'est défini dès le début des années 1950 comme un artiste qui "peint pour quitter la peinture".

Après un intérêt certain pour le surréalisme, qui l'influença dans ses premières années, il se rapproche du tachisme et de l'art informel. Il s'intéresse également à l'art brut. Il est aujourd'hui plus spécialement reconnu pour ses travaux dans lesquels il utilise des techniques mixtes : partant d'images préexistantes (photographies, illustrations, reproductions d'oeuvres), il les recouvre de "surpeintures" (Übermalungen) dans un style abstrait (projections, griffures, tâches), modifiant ainsi la signification de l'image initiale. Il a notamment appliqué ce procédé à des crucifix, des masques mortuaires ainsi qu'à des autoportraits faits dans un Photomaton.

En 2009, l’artiste présente à Saint-Etienne ses oeuvres les plus récentes (2005-06), une série d'une cinquantaine de photographies intitulées "Paysages perdus", des petits formats sur papier. Pour la première fois de sa longue carrière, l'artiste traite le thème du paysage ; jusqu'ici il s'était consacré aux portraits, aux récits historiques et bibliques. Oeuvres réalisées à partir de ses propres photographies, il s'agit d'un ensemble exceptionnel, la marque d'un artiste dont le souffle créateur ne tarit jamais.