> Accueil > Artistes > Odilon Redon

Odilon Redon

Odilon REDON

Bien que la majeure partie des artistes et des amateurs d’art de leur époque jurent par un art purement réaliste, Redon se détourne résolument des conceptions académiques classiques.

Redon, le symboliste par excellence, est l’un des premiers à repousser avec radicalisme la banalité d’un art qui se contenterait de ne montrer que la réalité. Dans sa célèbre série de lithographies (Les noirs) il part en quête d’images mystérieuses, où «le visible est au service de l’invisible». Redon est adulé par des écrivains comme Joris-Karl Huysmans.

Dans son roman culte "À rebours" (1884) l’aristocrate décadent Des Esseintes est un fervent admirateur de l’art de Redon. Redon montre son travail en Belgique chez Les XX et jouit d’une grande popularité auprès des milieux littéraires belges : il illustre entre autres des œuvres d’Edmond Picard et d’Émile Verhaeren. L’art de Fernand Khnopff, pour ne citer que lui, témoigne aussi du succès remarquable de Redon.

L’univers d’Edgar Allen Poe, la tentation de Saint Antoine et l’Apocalypse ont été des sources d’inspiration commune pour l’artiste français. Redon, tout comme Ensor, était un grand amateur de l’œuvre de Goya. Redon a exposé son Hommage à Goya chez Les XX en 1885. Ensor avait alors déjà exécuté quelques copies de tableaux et de gravures de Goya.