> Accueil > Artistes > Ad Reinhardt

Ad Reinhardt

Ad REINHARDT

Ad (Adolph) Reinhardt découvre la peinture à travers les cours d’histoire de l’art qu’il suit à New York, à la Columbia University, au début des années 30. Il est notamment l’élève du grand historien de l’art Meyer Shapiro. Puis il fréquente successivement plusieurs écoles d’art dont la National Academy of Design, jusqu’à la fin des années 40. Il pratique alors un art abstrait, de plus en plus géométrique, qu’il défend avec générosité auprès d’un large public en publiant dans la presse des bandes dessinées pédagogiques.

L’une d’elles, par exemple, montre un personnage qui se moque d’un tableau abstrait en demandant : «Ah, ah, qu’est-ce que cela représente?» ; le tableau lui répond, à sa grande surprise : «Et qu’est-ce que vous représentez?».

Son engagement en faveur de l’art abstrait le conduit à adhérer, dès sa création, à l’AAA (American Abstract Artists), une association à la fois organisatrice d’expositions et éditrice.

Au début des années 50, sa peinture se radicalise. Il réduit sa palette à une seule couleur par toile, puis, en 1953, n’utilise plus qu’une peinture sombre, proche du noir. À partir de 1960, et ce jusqu’à sa mort, il peint les Ultimate Paintings, des toiles de même format, aux valeurs très proches, presque ton sur ton, qui laissent à peine entrevoir un motif. Ce sont, selon Ad Reinhardt «les dernières peintures que l’on peut peindre», des peintures qui frôlent sans cesse l’extrême limite au-delà de laquelle l’œuvre n’existe plus, ce qu’on a pu appeler le Hard Edge Painting, une abstraction géométrique d’une extrême radicalité.