> Accueil > Artistes > Bettina Rheims

Bettina Rheims

Bettina RHEIMS

Bettina Rheims est née en 1952 à Paris. Elle vit et travaille à Paris.

En 1978, Bettina Rheims commence à photographier. Après avoir été mannequin, journaliste et galeriste, elle se consacre entièrement à la photographie. Elle crée alors une première série de nus qui fait l'objet de deux expositions personnelles en 1981, au Centre Pompidou puis à la Galerie Texbraun à Paris. Forte de cette reconnaissance, elle travaille sur une série de portraits d'animaux empaillés qui seront exposés à Paris et à New York.

Parallèlement, Bettina Rheims réalise de nombreux portraits de commande pour des magazines du monde entier, pour des publicités, elle conçoit ses premières photos de mode, des pochettes de disques, des affiches de films et tourne en 1986 son premier film de publicité.

En 1989, son travail sur les femmes est groupé dans un livre, Female Trouble, et fait l'objet d'une exposition qui se tiendra en Allemagne et au Japon. L'année suivante, Bettina Rheims réalise une série de portraits d'adolescents androgynes, Modern Lovers, qui sera elle aussi éditée et fera l'objet d'une exposition en France inaugurant la Maison Européenne de la Photographie puis en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

La série mythique Chambre Close est réalisée entre 1990 et 1992 avec la collaboration de Serge Bramly. Couronnée de succès, elle est exposée dans le monde entier. Le livre est à ce jour un best seller régulièrement réédité.

Au cours des années suivantes, la renommée de Bettina Rheims traverse les continents et elle s'impose comme une grande photographe aussi bien en Europe, qu'aux Etats-Unis, au Japon, en Corée, en Australie ou encore à Moscou.

La consécration survient avec la série I.N.R.I. en 1999, important projet photographique retraçant les principales scènes de la Bible et de la vie du Christ réalisée avec la collaboration de Serge Bramly. Le livre qui sort simultanément dans plusieurs pays (France, Allemagne, USA et Japon) déclenche une violente polémique en France. L’exposition tourne toujours dans des musées d’Europe.

En 2000, Bettina Rheims publie X’Mas, série de photographies de jeunes filles à la découverte de leur féminité.

Puis, en 2003, sort Shangai aux éditions Robert Laffont, réalisé avec Serge Bramly à la suite d’un séjour de six mois dans cette ville. Bettina Rheims y dresse un portrait de Shangai à travers des images de femmes d’horizons les plus divers.

Son dernier recueil, More Trouble, publié en 2004, retrace ses dix dernières années de photographies de femmes célèbres pour la plupart. Ce livre accompagne une grande exposition rétrospective dans les principaux musées d’Europe, dont les premières étapes sont : Helsinki, Oslo, Vienne, Dusseldorf et Bruxelles.

Source : Dossier de Presse de la Galerie Jérôme de Noirmont