Accueil Artistes Musées Galeries Expositions Nous contacter
 
 
       
 

Le début des années 60 voit la création du mouvement Fluxus, regroupant des artistes venus de tous horizons : chimie, économie, musique, et originaires aussi bien d’Europe que d’Amérique ou d’Asie. Néo-dadaïste, comme l’indique le titre du manifeste rédigé en 1962 par l’un de ses fondateurs, George Maciunas, « Néo-dada en musique, théâtre, poésie et beaux-arts », sa principale visée est de revaloriser la vie en abolissant toute distance qui la sépare de l’art. Comme l’écrit Maciunas, « Si l’homme pouvait, de la même façon qu’il ressent l’art, faire l’expérience du monde, du monde concret qui l’entoure (depuis les concepts mathématiques jusqu’à la matière physique), il n’y aurait nul besoin d’art, d’artistes et autres éléments non-productifs ».

La création d’œuvres insolites souligne la dimension ludique du quotidien, telles les Optimistic Box de Robert Filliou à la fin des années 60. Le mouvement Fluxus invente des actions qui font évoluer le happening vers une réflexion conceptuelle : les events, créés par George Brecht. Sur de petit carton distribué aux artistes, quelques mots résument des instructions qui sont tout d’abord à interpréter avant d’être exécutées. Que fait-on avec Three Aqueous Events (Trois événements aqueux) proposé par Brecht en 1961 et qui se résume à trois mots : « Glace, Eau, Vapeur » ?

Puis Fluxus s’exprime via l’organisation de soirées, notamment celles que donne Maciunas dans sa galerie de New York. Il y invite des artistes, des musiciens et des poètes (Yoko Ono, Walter De Maria, La Monte Young, Henry Flynt, Dick Higgins, Jackson Mac Low).

Mais Fluxus est surtout le mouvement qui systématise l’organisation de festivals. Dès septembre 1962, durant quatre weeks-ends au Städtisches Museum à Wiesbaden en Allemagne, Emmett Williams, George Maciunas, Dick Higgins, Benjamin Patterson, Wolf Vostell, Nam June Paik… s’évertuent à donner quatorze concerts, ponctués de films et de happenings. Seulement, ils n’ont jamais touché un violon et ont préalablement renvoyé les cinq violonistes virtuoses venus de Vienne pour interpréter les morceaux. Il en ressort des concerts d’« antimusique », représentatifs de l’esprit Fluxus qui revendique l’amateurisme.

Suivent ensuite de nombreux autres concerts et festivals, parmi lesquels le Festival of Misfits, mêlant concerts et exposition, organisé par Daniel Spoerri en novembre 1962, le Yam festival de Maciunas, George Brecht, La Monte Young et Robert Watts à New York en mai 63 qui comporte des events et des propositions originales comme des envois postaux, le Fluxus Festival of total Art de Ben à Nice en août 63, le plus récent étant le Festival Fluxus organisé à Nice en 2003.

       
  Ben 1935 - ... Italie
  George BRECHT 1926 - 2008 Etats-Unis
  John M. ARMLEDER 1948 - ... Suisse
  John CAGE 1912 - 1992 Etats-Unis
  Jean DUPUY 1925 - ... France
  George MACIUNAS 1931 - 1978 Lituanie
  Maurizio NANNUCCI 1939 - ... Italie
  Wolf VOSTELL 1932 - 1998 Allemagne