Young British Artists

YOUNG BRITISH ARTISTS

A la fin des années 80, l’art britannique entre dans une ère très vite reconnue comme une phase nouvelle, distinctive et excitante. Cette période est identifiée aujourd’hui sous le nom de Young British Artists, YBAs.

Le mouvement Young British Art a connu son véritable point de départ lors de l’exposition «Freeze» organisée par Damien Hirst, alors qu’il était encore étudiant au Goldsmiths College de Londres en 1988 et qui est devenu par la suite l’artiste le plus renommé du YBAs.

Goldsmiths, fréquenté par de nombreux artistes du Young British Art, et comptant Michael Craig Martin parmi les professeurs les plus importants, stimule depuis des années la recherche de nouvelles formes de créativité.

Le label YBA est devenu une marque puissante et un véritable outil marketing tout en conciliant le tout avec une grande variété formelle et thématique. Le mouvement est marquée par une totale ouverture en termes de processus et de matériaux au travers desquels l’art peut s’exprimer.

Certains artistes comme Damien Hirst utilisent des animaux morts, alors que Cornelia Parker écrase des objets, Christine Borland s’approprie des objets issus de l’histoire médicale, Tracey Emin présente son propre lit comme une œuvre d’art, alors que Sarah Lucas fait des sculptures à partir de nourriture fraîche, de cigarettes ou de collants féminins.

Ces artistes utilisent la vidéo à outrance, le dessin et l’imprimé de toutes les manières concevables, développent au maximum le concept d’installation et revitalisent l’art de la peinture.