Accueil Artistes Musées Galeries Expositions Archives Nous contacter
 
 

L'instant n'en finit pas

   
  FRAC Lorraine
jusqu'au 9 mars 2008
   
 

"Il faut apprendre à aimer l'irréversible" ou du moins s'en jouer. Tenter de saisir l'instant, subvertir le cours du temps, le défier, en un mot, s'approprier son passage inéluctable, que faisons-nous d'autre dans l'existence?

Certains, plus que d'autres, en ont acquis une conscience aiguë et nous en proposent une expérience sensible : tenter d'habiter l'instant en l'enregistrant, traduire par l'écriture le temps qui passe - le jour, le mois, l'année, l'heure, la minute, la seconde - pour toucher du doigt l'éternité comme Jean-Christophe Norman ou fixer sur de fragiles supports (cristal, ailes de papillon) des silhouettes et des figures qui peuvent à tout instant s'effacer, à l'image de Patrick Neu.

Si - dans une certaine tradition de l'art de la "vanité" -, l'absence, la trace, la disparition, la finitude sont des thèmes récurrents dans l'oeuvre de ces artistes, leurs évocations de l'éphémère offrent avant tout un regard sur l'infini et le sublime, une expérience inédite et dense du présent. Avec poésie et subversion leurs oeuvres assument leur propre fragilité et leur possible disparition.

Patrick Neu
Ailes de cire, 2007
Collection de l'artiste

   
 
L'écoulement lent et inlassable du sablier de Paul Kos, qui figure la durée de l'exposition, les images énigmatiques de Eric Poitevin et Hiroshi Sugimoto rythment le parcours et poursuivent l'invitation à la méditation et à l'exploration de l'instant.
   
  > Le site Web du Frac Lorraine