Mamac Nice

MAMAC, Nice

Le projet regroupe cinq vidéos récentes (2010-2012) d'artistes à la démarche pluridisciplinaire. Leurs points communs : une appréhension particulière de l'espace-temps mais aussi de l'étrange. Julien Crépieux, Stéphane Graff, Laurent Grasso, Bertrand Lamarche, Stéphane Thidet invitent à faire l'expérience de « La Quatrième Dimension ».

Le titre fait référence à une série télévisée américaine de science-fiction écrite par Rod Serling dans les années 1960 (The Twilight Zone dans sa version originale) dans laquelle de petites histoires en apparence banales basculent dans le domaine du surnaturel grâce au puissant pouvoir de l'imagination et du suspens. La programmation vidéo donne ainsi la part belle à l'inquiétante étrangeté qui peut jaillir du quotidien.

Tantôt ouvertes sur l'espace d'exposition, tantôt repliées dans une Black Box, les projections vidéo fonctionnent comme autant de portes s'ouvrant « de l'autre côté du miroir » (Lewis Caroll). Elles injectent de la magie et du merveilleux à l'ère objective et rationnelle du « tout contrôle ».

Elles mettent en doute les principes de réalité et de vraisemblance, relativisent notre rapport au temps et à l'espace, utilisent le pouvoir des images pour mieux réinterroger les modes de perception et de croyance qui sous-tendent notre société.

À l'heure du marasme ambiant entre le flop d'une fin du monde et une crise globale de notre système, ces artistes ont choisi de délaisser le constat distancié et cynique au profit d'une réévaluation d'un merveilleux partout incrusté dans notre réalité. À partir de détails anodins, l'imagination peut prendre le dessus et alors, tout devient possible.