FRAC Bourgogne

FRAC BOURGOGNE, Dijon

L’œuvre de Cécile Bart se construit à partir de la conjonction de trois éléments : la toile - de texture fine et légère (du tergal “ plein jour ”) - tendue sur des cadres d’aluminium en guise de châssis ou directement marouflée sur le mur ; la couleur, passée à la main, généralement essuyée de façon à ne pas boucher la trame du support, conservant, sans intention stylistique particulière, les traces de sa mise en œuvre ; la lumière enfin qui pénètre la trame, soit pour la traverser et révéler l’espace derrière elle, soit pour restituer à travers elle la réflexion du mur.

Un quatrième élément essentiel procède également de l'œuvre : c'est le lieu pour lequel elle est conçue et celui dans lequel elle peut être rejouée ultérieurement.

Quant au cadre d'aluminium, il permet d'entretenir un statut équivoque entre le tableau (au sens pictural traditionnel du terme), le panneau (dans l'acception que ce terme revêt lorsque l'on parle de tissu), et l'écran (à prendre là dans le registre de l'architecture).

Le cadre et la translucidité du support permettent à l'œuvre de s'émanciper du mur ou de n'y prendre appui que partiellement pour jouer des obliques, mais également de superposer les panneaux afin d'additionner les couleurs dont chacun d'entre eux est porteur.