Notorious, Frac Ile-de-France, Le Plateau, Paris

FRAC Ile-de-France, Paris

Notorious présente un ensemble d’œuvres acquises par le Frac Ile-de-France au cours de ces deux dernières années. Au-delà d’un titre renvoyant de façon explicite au film d’Alfred Hitchcock, l’exposition se trouve résolument tournée vers le cinéma : elle intègre de fait nombre de projections – dont certaines en support 16mm (Philippe Decrauzat, Morgan fisher, Bojan Sarcevic) – et inclut des œuvres faisant plus ou moins directement référence au 7ème art (Wilfrid Almendra, John Stezaker, Etienne Chambaud).

Dans ce contexte, s’il est question de notoriété, de célébrité, il s’agit surtout d’une succession d’énigmes, sinon hitchcockiennes, du moins profondément troublantes : de l’œuvre de Morgan Fisher qui agrège une multitude d’inserts de films américains aux improbables paysages pseudo-préhistoriques de Jean-Pascal Flavien, de l’installation de Jimmy Robert à l’évocation d’un monde extra-terrestre en deux dimensions par Philippe Decrauzat, des collages surréalistes de John Stezaker aux manifestations allègrement mystiques de Francesco Gennari… la forme interrogative, l’étrangeté qui en résulte, laisse volontiers la place à une dimension proprement surnaturelle.

Cette exposition est également l’occasion de découvrir «Film Festival, Version 3» de Ricardo Valentin : soit un ensemble de 78 documentaires réalisés entre 1950 et 1980. Riche de sa double formation (beaux-arts et anthropologie), l’artiste livre ici une coupe de notre planète à travers un support obsolète, le 16mm. Compilée par Valentin lui-même, cette sélection de documentaires pédagogiques d’époque est proposée aux spectateurs selon les modalités classiques d’un festival. L’occasion de nous rappeler qu’avant le numérique et la déferlante d’images des 10 dernières années, le cinéma s’est rêvé comme le grand enregistreur du monde en ramenant des quatre coins de la terre des images exotiques.

Tout en interrogeant ainsi les rapports entre art contemporain et cinéma, Notorious est en 1er lieu une proposition pensée pour permettre d’avoir, en parfaite autonomie, la meilleure perception de chacune des œuvres exposées.

Commissaire de l’exposition : Xavier Franceschi, Directeur du Frac Ile-de-France.