Frac Paca Marseille

FRAC PACA, Marseille

Sous l’impulsion de l’État et dans le cadre d’un partenariat État-Région, le ministère de la Culture et les Conseils régionaux décident en 1982 de créer un Fonds Régional d’Art Contemporain dans chaque région de France. À l’instar de ses homologues, le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, situé à Marseille au cœur du quartier du Panier, a pour vocation la constitution et la diffusion d’une collection d’art contemporain, la programmation et la réalisation d’expositions temporaires, de programmes de rencontres/conférences et d’éditions, ainsi que l’organisation d’actions de sensibilisation et de formation pour tous les publics. Parallèlement, le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur a engagé depuis plus de vingt ans un important travail de prospection et de soutien à la jeune création qui lui permet aujourd’hui de disposer d’une collection représentative des grandes tendances de la création contemporaine au niveau international.

Dans ce contexte, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le ministère de la Culture et de la Communication (Délégation aux arts plastiques / Direction régionale des affaires culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur) ont décidé de s’engager dans la construction d’un nouveau bâtiment pour le FRAC, qui lui permette de disposer d’un outil à la hauteur de ses missions. Ce projet de construction s’inscrit dans le cadre de la politique de développement des « FRAC de deuxième génération » qui concerne aujourd’hui plusieurs régions (FRAC Centre avec Dominique Jakob et Brendan McFarlane, FRAC Bretagne avec Odile Decq...).

Ces nouveaux programmes architecturaux contribuent ainsi à doter les structures atypiques de soutien à la création contemporaine en régions que sont les FRAC d’un outil adapté et performant et d’une meilleure lisibilité à l’échelle régionale, nationale et internationale.

Le site choisi conjointement par la Région et l’État se trouve en centre hyperurbain (le seul en France à ce jour à présenter cette spécificité), dans le périmètre Euroméditerranée, à proximité de la place de la Joliette, plus précisément au 10 boulevard de Dunkerque (angle des rues Vincent Leblanc et Forbin).

Le 12 novembre 2007, un jury composé d’élus régionaux, de représentants de l’État et de personnalités qualifiées a choisi l’architecte japonais KENGO KUMA & Associates, associé à l’agence TOURY VALLET comme lauréat pour la construction du futur Fonds régional d’art contemporain.

Le début des travaux sur le site est programmé pour le début 2011 et le bâtiment voir le jour courant 2012.