Erwin Olaf, Institut Neerlandais

INSTITUT NEERLANDAIS, Paris

Erwin Olaf est une figure clé de la photographie contemporaine aussi influente dans le domaine artistique que commercial. Cette 1ère grande exposition monographique d’Erwin Olaf en France montre à la fois les photographies des nouvelles séries Rain, Hope, Grief et Fall ainsi que les films réalisés pour ces séries.

Les trois séries Rain, Hope, Grief présentent des tranches de vie arrêtées, des histoires qui restent mystérieuses, peuplées de figures parfaites ressemblant à des mannequins, pour la plupart absorbées dans leurs pensées, dans des tenues parfaites, dans un cadre parfait, attendant que quelque chose survienne, ou non. Les images qui en résultent sont donc particulièrement énigmatiques et attrayantes.

Les personnages évoluent dans des scènes kitsch de l’Amérique des années 1950-1960, rappelant Rockwell, à la fois nostalgiques, burlesques, sarcastiques mais aussi empreintes d’une esthétique de film noir similaire à celles des films de David Lynch. Olaf célèbre l’Amérique des années 1950-1960 avec ses personnages stéréotypés dont la pom-pom girl, le boxer, le scout, le professeur et son étudiante, la femme au foyer, le jeune couple ou le marin.

Les modèles des photos de Fall,la toute dernière série de photos d’Olaf ont les yeux mi-ouverts, le regard fuyant l’objectif et rivé sur le néant. Ils évoquent une étrange sorte de distance.Les portraits alternent avec des natures mortes représentant des plantes et des fleurs disposées dans de simples vases en céramique. De par le choix des couleurs, les expressions singulières, quasi maladroites, du visage des modèles, et le décor presque irréel, la série Fall s’inscrit dans la ligne logique des séries antérieures Grief, Hope en Rain.

Si Olaf était connu auparavant pour ses photos hédonistes de fêtards extravagants ou de personnes jouant les acteurs dans des décors excessivement baroques, de nos jours une certaine sérénité et réceptivité sont devenues les principaux thèmes de son oeuvre,ce qui apparaît clairement dans les quatre séries exposées.

Olaf explore les thèmes de la beauté, de la solitude, du désespoir, à travers une vision unique qui combine la mode, le cinéma, l’histoire et la publicité.