Mamac Régent

MAMAC, Nice

Emmanuel Régent fait le choix de présenter un panorama de son travail au sein de l’ultime volet d’une série de quatre expositions monographiques 1. Ce cycle, intitulé Sortir de son lit en parlant d'une rivière 2, révèle les différentes pratiques de l’artiste. Ses œuvres, savamment mises en espace d’un lieu à l’autre dans une logique d’itinérance, dialoguent de façon à proposer un accrochage à géométrie variable comme autant d’axes de lecture possibles.

La scénographie mise en place au Musée permet une approche globale des différents médiums, matériaux et concepts abordés par l’artiste. Il réunit ses peintures poncées sur toiles et ses grands dessins sur papier autour de Valles Marineris, vaste mur de dix mètres de long constitué de 40 blocs d'inox en forme de pierres taillées. Cet ensemble reconstitue une ruine dont les éclats métalliques jonchent le sol et donnent une troublante impression de vestige futuriste.

Né à Nice, Emmanuel Régent vit et travaille entre Paris et Villefranche-sur-Mer où se situe son atelier. Diplômé de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris en 2000, il est représenté par l'Espace A VENDRE (Nice), la galerie Bertrand Baraudou (Paris) et Caroline Smulders / I love my job (Paris).

Emmanuel Régent est lauréat 2009 du prix « Découverte » des amis du Palais Tokyo où à été présentée l’année suivante son exposition personnelle intitulée Mes plans sur la comète/Drifting away.

Observateur attentif du flux croissant des images dans notre époque contemporaine, de la vitesse spectaculaire de leur transfert, Emmanuel Régent développe une démarche autour de l’effacement et de la disparition au travers de peintures monochrome poncées sur toiles, d’objets recouverts d’argent ou d’or, de sculptures en papier ou de dessins au feutre noir de file d’attentes et de paysages marins.