Pierre Soulages Mamcs Strasbourg

MAMC, Strasbourg

Musée d'Art Moderne & Contemporain de Strasbourg

S'il est avant tout connu comme le peintre du noir, Pierre Soulages (né en 1919) est aussi l'auteur d'une œuvre sur papier magistrale où l'eau-forte tient une place de choix aux côtés de la lithographie et de la sérigraphie. Réunissant environ 120 œuvres qui vont des années 1950 à aujourd'hui, l'exposition propose au visiteur une plongée dans l'œuvre imprimé de Soulages, technique par technique, où l'on verra l'artiste, pour les besoins de sa recherche, réinventer complètement les procédés traditionnels, notamment la gravure à l'eau-forte.

Entre les premières œuvres en taille douce imprimées à l'atelier Lacourière (où travaillèrent entre autres Picasso, Miró, Braque, Chagall...) et les sérigraphies réalisées tout récemment par l'artiste, c'est un corpus d'œuvres exhaustif qui est présenté au public du MAMCS où l'artiste fait montre d'une exigence telle qu'elle tend à abolir la hiérarchie entre les genres : pour Soulages, l'oeuvre imprimée se révèle aussi important que l'œuvre peint. Au sein de compositions toujours très architecturées, les gravures et estampes jouent sur les transparences et les superpositions, touchant à l'essentiel, à «la chair du papier» pour reprendre les termes de l'artiste.

L'exposition permet également de découvrir un volet moins connu mais non moins intéressant du travail de Pierre Soulages : sont, en effet, présentés les trois seuls grands bronzes réalisés par l'artiste. Inspirées par les plaques de cuivre ayant servi pour les eaux-fortes dont elles sont des éditions agrandies, ces stèles massives sont des œuvres rarement montrées d'une grande force plastique.

Leur présence vient renforcer la grande cohérence qui préside à l'œuvre de l'artiste : si Soulages travaille le noir, c'est avant tout pour trouver la lumière, qu'il s'agisse de la lumière piégée et modulée dans les épaisses peintures appelées «Outrenoir», de la lumière étincelante reflétée dans les stèles de bronze ou encore du papier laissé en réserve dans les œuvres imprimées et dont la blancheur éclate de lumière.