Maison européenne photographie

MEP, Paris

Maison Européenne de la Photographie

La Maison Européenne de la Photographie accueille l'univers onirique et poétique de Fabien Chalon, artiste plasticien, pour sa première grande exposition.

Fabien Chalon présente quatre machines sculptures : T'es fou, 2004; Prends le temps, 2006; Le monde en marche, 2008 et L'enchaînement, 2010. Le monde en marche est une réplique de l'installation monumentale de la Gare du Nord fonctionnant toutes les heures (entre 7h et 23h) depuis juin 2008.

Pour les espaces de la MEP, Fabien Chalon a également conçu spécialement, en collaboration avec un magicien, une nouvelle installation, L'abandon. Une bande-son composée de bruits métalliques, mais aussi de sons plus doux, tels que le bruit du vent et de l'eau qui ruisselle, accueille le visiteur en l'immergeant dans une ambiance étrange et féerique. Des centaines de plumes volent en permanence dans la salle et à l'intérieur d'un grand cube en verre quand soudain une femme apparaît et prend son envol dans la pièce. Comme dans la plupart des sculptures de Fabien Chalon, l'instant où l'émerveillement entre en scène est parfaitement calculé. Assis dans des transats mis à disposition du public, chacun peut s'abandonner à rêver l'impossible.

Les mécanismes des installations de Fabien Chalon sont plus sophistiqués qu'ils n'y paraissent. Certes une simple boule déclenche une succession d'actions comme dans un jeu d'enfants mais l'artiste y ajoute des images qui défilent sur des écrans plasma et une bande-son rythmant les différentes séquences. Ces sculptures se conçoivent ainsi comme une expérience de la durée au pouvoir véritablement hypnotique.

L'univers de Fabien Chalon ne cède pas à la tentation de la prouesse technologique, il se met au service du détournement poétique de l'objet. Pour captiver notre attention, l'artiste déploie des trésors d'ingéniosité. Les tours de magie s'enchaînent comme pour mieux tenter de retenir la fraîcheur de l'instant qui s'éloigne peu à peu et se transforme déjà, sous l'effet du temps, en souvenirs nostalgiques.