Luc Choquer Maison européenne photographie

MEP, Paris

Maison Européenne de la Photographie

C'est à l'occasion de portraits réalisés pour des magazines que Luc Choquer fait la connaissance d'hommes et de femmes vivant en France ; ces séances photos donnent très souvent lieu à de réelles rencontres, à un véritable échange entre le photographe et son modèle. Luc Choquer décide alors de construire un projet entier autour de ces personnes croisées dans leur quotidien, il leur propose de poser pour lui en toute liberté et de recueillir, par oral et par écrit, leurs confidences.

"J'ai le sentiment, depuis plusieurs années, de vivre une époque de mutation radicale, une fin et un début de siècle sans douceur, chaotiques, vertigineux, mais bel et bien charnière. On parlera certainement plus tard de cette période comme d'une transition vers un "moyen âge" ou une "renaissance".

Ce sentiment m'a donné envie de ne plus chercher aux antipodes le sens des choses mais d'aller le trouver chez mon voisin de palier. Celui ou celle que tout un chacun croise au quotidien et pense connaître sans se rendre compte de son incroyable particularité. Fragilité ou folie peut flirter avec normalité ; corde raide sur laquelle nous sommes tous ; choix de radicalité donc dans le portrait mais aussi choix de garer les paroles, les mots ; ceux qui à l'inverse de l'interview journalistique s'échappent plus qu'ils ne disent.

Une partie des portraits est accompagnée d'extraits d'un questionnaire de type proustien mené avec la complicité de Bernard Pelosse (psychologue écrivain) et enregistré en vidéo par Philippe Roméo. Portraits qui ramènent au collectif, au questionnement."