Maison européenne photographie Bierrenbach

MEP, Paris

Maison Européenne de la Photographie

Initiée voilà plus de soixante ans par les fondateurs de la Banque Itaú SA, l'une des institutions financières les plus importantes au monde, la collection compte actuellement douze mille ouvres (peintures, gravures, sculptures, photographies, installations, etc.) ainsi que les monnaies et médailles d'Itaú Numismática et des objets liés à l'histoire du pays de Brasiliana Itaú. Cet ensemble considérable, géré par l'Institut Itaú Cultural, couvre toute l'histoire de l'art brésilien, chaque mouvement esthétique et chaque style étant représenté par des ouvres de référence.

Cette exposition présente la photographie expérimentale des soixante dernières années au Brésil. Elle illustre la faculté de ce pays à absorber et transformer tout apport étranger. Elle reflète en outre sa très riche histoire politique au cours de ce large demi-siècle et révèle, au fil de labyrinthes complexes, une expression artistique foisonnante qui place aujourd'hui le Brésil parmi les pôles de création artistique majeurs dans le domaine de la photographie.

Dans les années 1920, en Europe, des artistes séduits par le dadaïsme et le surréalisme avaient déjà amené les photographes à se libérer de la pesanteur du réel. Le Brésil allait attendre près de vingt-cinq ans pour que ce mouvement prenne son essor.

Ce moment historique ainsi que les nouvelles technologies de l'information remodèlent les concepts, les formes et les thèmes de la photographie brésilienne. À l'approche objective de la vie en société s'est ajoutée une production dense de caractère subjectif, erratique et onirique.

Issus de la peinture, de la sculpture, du cinéma, ou de la performance, les artistes réalisent alors des images libres de tout dogme. Les photographes contemporains reprennent ainsi le fil conducteur de l'expérimentation menée à bien par les modernistes brésiliens. Il se dégage de leurs regards une poésie qui contamine les autres sens.