Palais Lumière Evian

PALAIS LUMIERE, Evian

L’exposition se propose de montrer, à travers 250 oeuvres – peintures, sculptures, photos, vidéos et installations – l’extraordinaire vitalité créatrice des artistes de La Ruche, lieu mythique en plein cœur de Montparnasse, depuis les origines en 1902 jusqu’à nos jours.

L’exposition rend d’abord hommage à Alfred Boucher, fondateur de La Ruche, par un ensemble d’œuvres provenant du musée Boucher de Nogent-sur-Seine, et de documents de l’époque. Elle évoque ensuite le foisonnement artistique de La Ruche jusque dans les années 1950 avec des artistes tels que Chagall, LégerModigliani, Soutine… Et fait enfin la part belle aux artistes contemporains pensionnaires d’un lieu dont l’esprit perdure, Ernest Pignon, Reyberolle, Guy de Rougemont…

Inviter La Ruche à se raconter au fil d’une exposition, c’est évoquer l’extraordinaire aventure de ce lieu hors du commun qui permit à tant d’artistes d’hier et d’aujourd’hui de sortir de l’ombre et d’accéder à la reconnaissance. Mais l’histoire de La Ruche colle d’abord à celle de son fondateur Alfred Boucher.

Au sommet de sa gloire, il n’a pas oublié ses débuts difficiles et entame son aventure d’humaniste et de philanthrope en érigeant, passage Dantzig, en plein Montparnasse, un phalanstère où de jeunes artistes démunis, venus de tous les pays et particulièrement d’Europe centrale, pourraient travailler à peu de frais et en toute liberté dans une atmosphère propice « à la méditation et à la réalisation dans un climat de sécurité ».

Parmi eux : Archipenko, Zadkine, Chagall, Modigliani, Soutine, Kikoïne, Krémègne, Epstein, Diégo Rivera, Jacques Lipchitz. Ils rejoignent quelques Français aux idées elles aussi révolutionnaires, Fernand Léger et Henri Laurens. Ainsi est née La Ruche, en 1902. Un singulier bâtiment qui porte bien son nom tant en raison de ses ateliers disposés en alvéoles que par la bourdonnante activité qui y dégage.