Palais Lumière Evian

PALAIS LUMIERE, Evian

C’est sous l'angle singulier et peu connu des arts décoratifs que l’exposition au Palais Lumière se propose d’aborder l'oeuvre de Rodin. Sur 170 œuvres présentées (dont les 3/4 prêtées par le musée Rodin), la plupart n’ont jamais été montrées ! Quand aux fameuses sculptures mondialement connues comme Le Baiser, Le Penseur ou encore La Porte de l’Enfer, elles sont totalement redécouvertes sous leur aspect décoratif.

Mais pourquoi une telle exposition à Evian ? Ce choix s’est imposé en raison de la présence à Evian de la Villa La Sapinière. Cette demeure, construite à la fin du XIXe siècle pour la famille d’un amateur d’art fortuné, le baron Joseph Vitta, renferme un exceptionnel ensemble décoratif réalisés par plusieurs artistes et décorateurs de l’époque, notamment Félix Bracquemont, Alexandre Charpentier, Jules Chéret, Albert Besnard ou encore Alexandre Falguière. Rodin connaissait personnellement ces artistes et participa lui-aussi à cette entreprise de décoration de la Villa La Sapinière. Le baron Vitta lui commanda en effet le décor du vestibule, constitué de deux larges tympans en bas-relief et de deux imposantes jardinières.

La qualité et l’originalité de ces deux pièces méconnues amènent à réexaminer, dans la carrière de Rodin, la part de sa production décorative et l’importance du caractère ornemental de bon nombre de ses œuvres. L’occasion également d’observer les échanges entre des domaines artistiques traditionnellement cloisonnés.

Enfin il faut savoir que Rodin a vécu à une époque de bouleversements dans la société française en matière politique, sociale, industrielle mais aussi artistique. Marqué par les débats esthétiques de la fin du XIXe siècle, son œuvre se fait l’écho de nombreuses préoccupations de son temps : unité des arts à travers la variété de disciplines, dépassement des styles historiques, intérêt pour les matériaux originaux, valeur ornementale propre à l’œuvre d’art, etc...