meta
  Accueil Artistes Musées Galeries Expositions Nous contacter
 
  Yves KLEIN - Corps, couleur, immatériel
   
  Centre Pompidou, Paris
jusqu’au 5 février 2007
   
 

© Collection particulière, © Adagp, Paris 2006

Yves Klein - Globe terrrestre bleu, 1962

   
 

Le Centre Pompidou, Musée national d'art moderne consacre une grande exposition à Yves Klein, artiste majeur de la seconde moitié du XXème  siècle.

Longtemps enfermé dans un rôle d'artiste-emblème, internationalement célèbre pour le bleu IKB et ses monochromes, Yves Klein fut peu compris de son vivant. Mort prématurément en 1962, à l'âge de trente quatre ans, après une carrière fulgurante - Yves Klein a réalisé son œuvre en l'espace de sept ans - l'artiste, dont la production dépasse largement le champ de la peinture, n'a cessé d'affirmer : "mes tableaux ne sont que les cendres de mon art".

Malgré de nombreuses rétrospectives et notamment l'exposition présentée au Centre Pompidou en 1983, l'œuvre de l'artiste reste encore largement à découvrir ainsi que le révèle la publication récente de ses écrits.

Réunissant cent vingt peintures et sculptures, environ quarante dessins et manuscrits de l'artiste et un grand nombre de films et photographies d'époque, cette exposition propose une relecture du travail d'Yves Klein. Aussi fidèle que possible aux déclarations de l'artiste contenues dans  les écrits publiés récemment, la scénographie met en évidence l'importance qu'Yves Klein accordait aux aspects multiples de son activité artistique : peintures, sculptures, mais aussi performances, œuvres sonores, interventions dans les espaces publics, projets d'architecture...

En reconstituant des œuvres telles que la Sculpture aérostatique de 1957 (lâcher de 1001 ballons)  ou l'Illumination de l'Obélisque de la place de la Concorde de 1958, cette manifestation met  sur le même plan que les monochromes les actions éphémères de l'artiste. Le travail d'Yves Klein repose sur un équilibre dynamique entre deux pôles : le visible et l'invisible, la matière et le vide,  la chair et l'immatériel. Cette tension est au cœur de son œuvre. Tout en explorant la non matérialité au point d'exposer Le Vide (Galerie Iris Clert, Paris 1958), Yves Klein continuera à créer des œuvres visibles.

Le parcours de l'exposition s'articule autour des trois couleurs emblématiques de Yves Klein : bleu, or et rose, citées dans cet ordre dans ses écrits, ou rassemblées dans quelques rares triptyques.

Dès 1959 c'est à partir de ces couleurs que se construit l'œuvre de Klein. L'"Ex-voto" dédié à Sainte Rita, 1961, déposé par l'artiste au Monastère de Sainte Rita à Cascia (Italie), œuvre inédite présentée dans l'exposition, constitue un témoignage précieux de la valeur symbolique que l'or et le rose  représentent au même titre que le bleu dans l'univers de sa création.

Le sous-titre de l'exposition Corps, Couleur, Immatériel met l'accent sur les aspects du travail d'Yves Klein qui le révèlent éminemment contemporain, proche du regard des artistes aujourd'hui. L'implication physique et quotidienne de l'artiste dans son œuvre, sa volonté d'étendre le rôle de l'artiste par l'intermédiaire de la couleur à une transformation (technique, urbaine et philosophique) du monde, son utilisation de matériaux éphémères et naturels, ainsi que son exploration de l'immatériel.

Source dossier de presse du Centre Pompidou

   
Liens Web

Biographie d'Yves Klein
Yves Klein évoqué pas Rotraut Klein-Moquay
Yves Klein sur le site du Centre Pompidou